Un meilleur job mieux payé ?

Deviens chef de projet, développeur, ingénieur, informaticien

Mets à jour ton profil pro

ça m'intéresse

Portrait d'Henri Vallier

Autodidacte et vétéran du développement en Pascal

À la date de publication de cet article, Henri Vallier est âgé de 91 ans. Il a réalisé un superbe logiciel de DAO en Turbo Pascal, et continue à le peaufiner. Les nouvelles versions continuent à être publiées régulièrement.

Nous avons essayé de découvrir qui était notre vétéran de la programmation.

7 commentaires Donner une note à l'article (5)

Article lu   fois.

L'auteur

Profil ProSite personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Introduction

Dans le courant de l'année 2008, l'équipe Pascal a mis en ligne, parmi d'autres, une contribution de M. Henri Vallier. Il s'agit d'un logiciel de DAO entièrement écrit en Turbo Pascal, en mode graphique, s'utilisant à la souris, permettant de gérer des images haute définition :

http://pascal.developpez.com/telecharger/detail/id/396/Logiciel-de-DAO

Une copie d'écran donne une petite idée des nombreuses possibilités offertes par ce logiciel :

Image non disponible

Henri Vallier a continuellement amélioré, peaufiné son logiciel, et continue encore aujourd'hui à régulièrement nous envoyer de nouvelles versions.

Qu'y a-t-il donc d'exceptionnel à tout cela ? Juste qu'à la date de publication de cet article, M. Vallier est âgé de 91 ans !

Nous sommes donc en présence d'un vétéran du Pascal. M. Vallier est né en 1925 et en 2016 il continue à développer un logiciel extrêmement complexe, très pointu, avec des outils de développement qui ne lui offrent aucune facilité.

Quel est donc son secret ? Nous avons cherché à en savoir un peu plus.

Henri Vallier

Henri Vallier a fréquenté l'école de son village, dans le Gard, jusqu'au Certificat. Il est alors allé au Collège Technique de Nîmes, puis à l'École d'Électricité Industrielle de Marseille (EEIM, aujourd'hui incluse dans l'École Centrale de Marseille).

Il entre alors chez EdF, au laboratoire d'électricité de la Production Hydraulique, à Lyon. Il travaille sur de nouvelles générations de composants électroniques et à l'automatisation de petites centrales.

Sa retraite en 1981 n'a absolument pas signifié la fin de ses activités ! En Lozère, il s'est bénévolement occupé d'une petite centrale et d'un moulin qui produit son électricité, et a construit des appareils électriques et électroniques.

Image non disponible

Pour ne plus devoir faire ses schémas électriques et électroniques à la main, Henri Vallier a décidé de le faire par programme, d'abord en GWBasic, puis en Quick Basic. Lorsqu'il a découvert le Pascal (Turbo Pascal 5) et ses possibilités bien supérieures, il a abandonné le Basic. Plus tard, il a touché à Delphi 5 mais n'a pas été tenté par cette nouvelle approche de la programmation.

Où donc Henri Vallier a-t-il appris à programmer ? Mais nulle part ! Il s'est autoformé, ce qui fait de la réalisation de son logiciel DAO un véritable exploit.

C'est un passionné, qui regrette l'époque des magazines informatiques pleins d'idées intéressantes pour les programmeurs, avec des exemples de code en Basic, en C, et des CD-ROM d'accompagnement. Grâce à la programmation, il ne s'ennuie pas. Quand on gère un programme d'une telle taille, on découvre toujours des défauts de fonctionnement, ce qui l'intéresse alors est de trouver la correction… ce qui peut quelquefois prendre beaucoup de temps. Il trouve toujours des petits détails à améliorer. « Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage, polissez-le sans cesse, et le repolissez… ».

Son intention, lorsqu'il nous a proposé ses codes sources, était de recueillir les avis et conseils de la communauté, car dans son entourage il ne connaissait presque personne utilisant le langage Pascal.

Les logiciels 16 bits conçus pour MS-DOS ne tournent pour ainsi dire plus sur les systèmes d'exploitation actuels, qui voient même petit à petit disparaître le 32 bits. M. Vallier n'a d'autre choix que de continuer à utiliser Windows XP, sous peine de devoir exclusivement travailler et tester son programme dans un émulateur.

Quand Henri Vallier compte-t-il s'arrêter ? À chaque version envoyée depuis 2008, il a précisé dans son message que c'était probablement la dernière, et qu'il ne voyait plus guère d'améliorations à faire. Nul doute que nous recevrons encore de nouvelles moutures, polies et repolies.

Image non disponible

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2016 Alcatîz. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.