Le langage Pascal


précédentsommairesuivant

Instruction d'affectation

On appelle affectation la mise d'une valeur dans une variable. Celle-ci peut être sous forme directe (A := B) ou sous forme d'un calcul (A := B * C). Le signe := représente une flèche à gauche, et signifie "mettre la valeur à droite du := dans la mémoire désignée à gauche" (mettre le contenu de B dans A ou mettre le résultat du calcul (contenu de B) fois (contenu de C) dans A). Une affectation du type B * C := A est donc impossible.

Une affectation ne peut se faire qu'entre une variable et une expression de même type (si A est réel, impossible de faire A := 'xyz'). La seule exception est de mettre un entier dans un réel (le .0 est rajouté automatiquement), mais l'inverse est impossible directement.
Soient I entier et X réel, pour mettre X dans I il faut utiliser I := Round(X) (arrondi) ou I := Trunc(X) (partie entière).

On peut également utiliser des affectations et expressions booléennes. Par exemple, en ayant déclaré :

 
Sélectionnez
VAR
  test : boolean;  
  a, b : real;

on peut écrire :

 
Sélectionnez
test := (a < b) and (a > 0);

précédentsommairesuivant

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Utilisation de ce document libre pour tout usage personnel. Utilisation autorisée pour tout usage public non commercial, à condition de citer son auteur (Patrick Trau, IPST, Université Louis Pasteur Strasbourg) et de me signaler tout usage intensif. Utilisation commerciale interdite sans accord écrit de ma part.